Un francès ben fet... sempre és una meravella, El Blog del Wuniatu" /> Un francès ben fet... sempre és una meravella | El Blog del Wuniatu" />

« Home | Vers l'escriptura del caos? » | Caderneres » | Ferran Sáez ataca de blog nou » | Concurs de pets » | A tu lado semos mutxas » | Pam! Pam! Aeroclub! » | La ràfia » | El mío es peor » | Dopatge municipal » | Los Cinco tornen a l'atac » 

divendres, de juny 24, 2005 

Un francès ben fet... sempre és una meravella


Doncs això, com que el món està ple d'indocumentats, stultorum infinitus est numerus, avui teniu una presentació feta pel catedràtic Lluís Meseguer i coautor, amb una servidora, del llibre Tardor a Llareggub (pegueu-li la volta a Llareggub a veure què surt...), premi Tardor 1999, publicat per Aiguaclara, Alacant.
Un francés ben fet... sempre és una meravella i, per descomptat, molt millor que drogar-se pels "puestos"... Nem a vore si nem separant el gra de la palla... XD

Més informació a: http://ecrits-vains.com/litterature_catalane/albalat/

Présentation
Par Lluís Meseguer
[1]

Antoni Albalat (Castelló de la Plana, 1961), en plus de poète, est l’auteur d’innombrables articles de presse, de littérature enfantine (comme Quines bèsties, 1998, qui a reçu un prix), de critiques d’art… C’est également un excellent dessinateur et un fin connaisseur de la technologie digitale appliquée a la création typographique des textes. Son premier ouvrage est constitué de proses poétiques naturalistes, Aviram espars (1989), avec un verbe qui annonce une authentique qualité. Après Desdesig (1993), Cinerari de tardor (1993), il publie L’herència dels hidroavions (1995), où il se livre à la destruction de la rhétorique en utilisant de brèves proses épigrammatiques et sensibles au réalisme magique, et le sexe prenant résidence dans la pensée ; ainsi dans “Bioenginyeria”: “Beu apassionadament aquest glop de genètica. Corrues de renocs remunten el corrent deliqüescent de la teua gorja. Quan s’aconseguesca el mapa del genoma humà trobaràs més plaer a fer una altra fellatio.” (« Bois avec passion cette gorgée de génétique. Des files de têtards remontent le courant évanescent de ta gorge. Quand la carte du génome humain sera réalisée tu trouveras davantage de plaisir à faire une nouvelle fellation. »).
Petit à petit, la forme brève et le jeu intertextuel deviennent prédominant. Comme dans le Llibre dels grills (1998), volume de fragments parsemés ça et là de jeux typographiques proches du visuel et de quelques beaux haïkus – “Heus ací el grill: / com és de lluent / el bes dels Immortals” (« Voici le grillon: / de quelle manière brille / le baiser des Immortels »)–. Et, après, La ploma de vidre (1998), Tardor a Llareggub (1999, avec Lluís Messeguer), Llibre de voliaines també dit versos de la pedra seca (1999), Mar jaspi (2000) et Els peus de la boira (2001). Dans Mar jaspi, derrière l’épigraphe idéologique de la mer, se manifestent de façon syncrétique tous les chemins qui mènent à la poésie dans laquelle navigue Albalat : références textuelles et visuelles à la fois internationales et populaires.
De plus, Antoni Albalat a collaboré avec d’autres artistes, c’est le cas pour le livre Tords (2003), travail avec Salvador Mallén Civit où il recrée librement le poème “Thirteen Ways of Looking at a Blackbird” de Wallace Stevens; ou Ritmos (2002), livre ludico-scientifique où il collabore avec trois mathématiciens. Son prochain ouvrage Tractat del caos, sera publié par les éditions 3i4 de Valence au prochain trimestre 2004.
Précisons finalement que Antoni Albalat est inclus dans la majorité des anthologies de poésie visuelle publiées ces dernières années au Pays Valencien, et qu’il a réalisé des expositions de poésie visuelle et des performances poétiques dans différentes villes de la géographie catalane et ibérique. Certains de ses poèmes visuels peuvent être consultés aux adresses suivantes :

http://www.mallorcaweb.net/edataviques/baleigs.html
http://www.meltemi.info/epimone
http://www.revista.agulha.nom.br/ag29albalat.htm
http://www.santcugatportal.org/daltabaix

Ses livres sont présents à The Sackner Archive of Concrete and Visual Poetry, de Miami (http://www.rediscov.com/sackner.htm), une des collections les plus importantes de poésie visuelle.
Tout ce travail est inspiré par des discours idéologiques de base, fondés sur une sorte de vécu implacable de la galaxie Gutenberg, partagé avec des références locales plus ou moins iconoclastes (comme le peintre Ripollés) : la pulsion individuelle et la soif lectrice, l’ironie comme instrument de connaissance et la métaphorisation naturelle de la psychologie personnelle. La recherche du don de brièveté (haïku, tanka, poème visuel, aphorisme métrique) no s’oppose pas à une certaine imagination ou narrativité de l’expérience (confession, description naturaliste, facétie, conte magique, satire). Un monde d’insectes, de magie, de défense du jeu comme expression de la nouveauté chaque fois plus difficile ou du refus de l’angoisse et de la douleur, d’adoption de la sexualité comme un référent, du moindre détail, et de la rapide rupture des conventions.


[1] Professeur de Littérature à l’Université Jaume I de Castelló. Article publié à: Catello literari, Publicacions de la Universitat Jaume I-Diputació de Castelló, 2003.

Hagiografia del Wuniatu

  • Sóc Wuniatu
  • Sóc a Wallis & Futuna
  • Les meues dades personals no tenen cap interès o són d'interès molt baix
La meua vida i miracles
www.flickr.com
This is a Flickr badge showing public photos from wuniatu. Make your own badge here.
Powered by Blogger
and Blogger Templates